1 - Il existe une connaissance

qui dépasse toutes les autres connaissances ;

c’est la connaissance spirituelle.                                                        

- S’il existe une connaissance qui est magistralement ignorée aujourd’hui à notre époque, c’est bien la connaissance spirituelle. Pourtant la véritable connaissance spirituelle existe belle et bien ! Ce dont le monde est dépourvu en ce moment même, c’est d’authentiques grands maîtres spirituels, de grands sages et de grands saints, pour diffuser cette connaissance spirituelle à l’humanité présente.

2 - Sa valeur est inestimable,

mais on ne peut ni l’acheter, ni la vendre.

- Ceux qui voudraient acheter ou vendre la connaissance spirituelle se heurte à quelque chose qui les dépasse totalement, et qui n’est pas de l’ordre du tangible. L’acquisition de la connaissance spirituelle est avant tout une grâce qui nous est donnée.

3 - C’est le plus grand de tous les trésors,

mais elle n’est accessible qu’à ceux qui ont la foi.

- Ce qui est rare est aussi ce qui a le plus de valeur. Non pas une valeur marchande, comme l’or ou l’argent, mais une valeur salvatrice et rédemptrice pour l’être humain. Mais pour que cela se réalise, pour que la connaissance spirituelle nous transforme intérieurement, il faut impérativement la foi.

4 - Sans la foi en la connaissance spirituelle,

comment pourrions-nous la réaliser ?

- Nous sommes des êtres de foi. Que nous mettions notre foi en la religion, en la politique, ou en quelques autres valeurs, cela reste toujours de la foi. Aussi la foi est-elle la condition sine qua non à notre réalisation. C’est une prédisposition qu’a l’être humain à aborder les questions d’ordre spirituel, une prédisposition à se tourner vers l’intérieur, et à adorer Dieu.

5 - Comment pourrions-nous devenir des sages ?

- Tous les grands sages de l’humanité étaient des êtres pleins de foi et d’humilité. La foi précède le miracle et non point l’inverse. Aussi, ceux qui attendent un miracle pour croire, peuvent attendre encore longtemps sans que rien ne se produise.

6 - Comment pourrions-nous devenir des saints ?

- Où est la place de la sainteté dans le monde d’aujourd’hui ? Il existe encore des hommes et des femmes qui cherchent ardemment Dieu, que ce soit en Occident ou en Orient. Des hommes et des femmes qui ont consacrés leurs vies à la réalisation spirituelle. Ils sont très peu nombreux, comparés au reste de l’humanité, mais ils représentent le flambeau qui jamais ne doit s’éteindre sur cette terre ; le flambeau de la sainteté.    

7 - Sans la foi le doute s’installe,

et se transforme rapidement en pensées obsessionnelles

qui éloignent davantage de la voie.

- Notre foi doit être plus forte que le monde, plus forte que nos faiblesses. Si nous ne mettons pas volontairement le cap sur la réalisation spirituelle, nous risquons fort de nous perdre au premier détour d’un chemin. Or les chemins qui mènent à la perdition sont nombreux sur cette terre.

8 - La foi nous est donnée à seule fin,

que nous réalisions la connaissance spirituelle

qui réside dans le cœur de tous.

- Nous devons avoir la foi d’un petit enfant. L’homme plein de doutes et d’incertitudes n’arrivera jamais à rien sur cette terre ; jamais il ne connaîtra la paix intérieure. En finalité, la foi est un avant-goût de la béatitude divine.

 

A l'heure actuelle...

Retour à l'accueil